Data Scientist dans la santé : à métier émergent, nouvelle formation

Bayer France soutient une nouvelle initiative en région Hauts-de-France pour accompagner l’évolution des métiers de santé : la création de l’une des premières formations en Data Science.

Le nouveau métier de Data Scientist ou Expert en sciences des données émerge, devenant rapidement clé pour toutes les entreprises, dans tous les secteurs.

Dans le domaine de la santé, la révolution numérique se traduit par une explosion du nombre de données disponibles : objets connectés, imagerie médicale, données dites « -omiques » (ex : génomique), écrits des professionnels de santé...

« Ces données portent des promesses d’avancées pour les pratiques médicales, les innovations industrielles et les actions de santé publique  », explique Pascal Dao Phan, Responsable des Opérations Cliniques au sein de la Division Pharmaceuticals de Bayer. «  Les algorithmes qui en résultent permettent, par exemple, d’obtenir plus d’informations sans études invasives et même de réaliser des essais cliniques sans patients ».

Le Data Scientist en santé est un profil très recherché car encore rare et doté d’une triple compétence :

  • maîtrise de l’ingénierie des données,
  • maîtrise du domaine de la santé,
  • capacité à gérer un projet sur les données de santé et à communiquer pour aider à la prise de décision clinique/médicale, industrielle ou de santé publique.

Bayer, partenaire à plus d'un titre

En 2017, la Faculté d’Ingénierie et du Management de la Santé (ILIS) de l’Université de Lille a décidé de créer un parcours Data Science pour la Santé, dans le cadre de son Master Ingénierie de la Santé, en partenariat avec Polytech’ Lille. Sollicités pour apporter leur support et la caution industrielle de Bayer, Pascal Dao Phan et son collègue Antoine Pottier aux Opérations Marketing ont immédiatement accepté ce challenge, « convaincus de l’avenir de cette discipline et de la pertinence du projet ».

La rentrée 2018 a accueilli une première promotion de 10 étudiants et une vingtaine sont attendus pour la seconde promotion, à la rentrée 2019. Les profils sont volontairement diversifiés (mathématiques et statistiques, biologie pure ou un mix des deux), puis unifiés par des mises à niveau durant les 2 années du Master.

« Etant partenaire, Bayer a été associé à la conception de certains modules, participe à la sélection des étudiants, assure des cours et séminaires, et accueille en stage des étudiants en France », indique Pascal Dao Phan. « Par ailleurs, l’équipe Data Science International du Groupe, très intéressée par ce programme lillois, souhaite intégrer ces expertises toutes neuves dans son réseau ».

Data Science pour la santé

Le master Data Science pour la santé ouvert par la Faculté d’Ingénierie et du Management de la Santé (ILIS) de l’Université de Lille

Ces données portent des promesses d’avancées pour les pratiques médicales, les innovations industrielles et les actions de santé publique. Les algorithmes qui en résultent permettent, par exemple, d’obtenir plus d’informations sans études invasives et même de réaliser des essais cliniques sans patients.

Pascal Dao Phan
Responsable des Opérations Cliniques au sein de la Division Pharmaceuticals de Bayer

PP-OTH-FR-0013-1 - L.FR.COM.CC.09.2019.226