Glyphosate : Bayer conclut une série d’accords

L’accord obtenu mettra un terme à la grande majorité des litiges actuels liés au produit Roundup, tout en établissant un cadre pour résoudre le reste des litiges en cours. L'accord met également en place un mécanisme pour gérer et résoudre efficacement les potentielles futures réclamations.
Siège allemand Bayer

La décision de résoudre le litige Roundup par un accord transactionnel intervient au bon moment et met fin à une longue période d'incertitude. Il résout les litiges actuels et met en place un mécanisme clair pour gérer les risques des litiges potentiels futurs. Et surtout, cela nous ramènera à une discussion sur la sécurité de nos produits là où elle doit avoir lieu : avec les autorités sanitaires et l'ensemble des scientifiques.

En tant qu'entreprise à vocation scientifique, engagée dans l'amélioration de la santé de tous, nous avons une grande compassion pour toute personne souffrant de maladie et nous comprenons leur recherche de réponses. Dans le même temps, le produit Roundup n'est pas à l'origine des maladies alléguées dans ce litige.

C’est pourquoi cet accord n'inclut pas de reconnaissance de responsabilité ou de faute. Nous continuons à soutenir pleinement l’innocuité et l'utilité de nos produits à base de glyphosate, confirmées par les principaux experts de la réglementation sanitaire à travers le monde.

 

Pour aller plus loin sur la résolution des principaux litiges liés à Monsanto aux États-Unis, en particulier celui concernant le glyphosate, cliquez-ici.